Comment réussir une entrevue lorsqu’on est un introverti?Vous avez été convoqué à une entrevue de sélection? Bravo! Vous avez franchi une première étape cruciale. Par contre, la partie n’est pas gagnée d’avance, car vous devez convaincre la personne qui vous fera passer l’entrevue que vous êtes la bonne personne pour le poste qu’elle offre. Alors, afin d’augmenter vos chances d’être choisi, inspirez-vous de ces quelques conseils simples et faciles à mettre en pratique. Bon succès lors de vos entrevues!

Avant l’entrevue

  1. Durant les jours précédant l’entrevue, exercez-vous à répondre aux questions qui pourraient vous être posées. Demandez à votre conjoint(e) ou à un(e) ami(e) en qui vous avez confiance de vous donner une rétroaction sur la manière dont vous répondez. Je peux également vous accompagner dans cette étape.
  1. Faites une recherche Google sur la personne qui vous interviewera. Elle a fort probablement un profil LinkedIn ou Twitter que vous pouvez visiter. En effectuant une recherche approfondie sur la personne qui conduira l’entrevue, vous vous sentirez moins intimidé et donc plus à l’aise de participer à une discussion avec elle. Vous aurez l’impression de la connaître un peu puisque vous en saurez un peu plus sur sa formation, les emplois qu’elle a occupés dans le passé, ses affiliations professionnelles, ses centres d’intérêt, etc.
  1. Étudiez à fond le site Web de l’entreprise pour laquelle vous voulez travailler. Ne laissez rien vous échapper, et intéressez-vous donc à sa philosophie, à ses valeurs, à son historique, à ses produits et services, à ses concurrents et à ses fondateurs (s’il y a lieu). En étant très bien renseigné sur l’entreprise, il vous sera beaucoup plus facile de répondre à certaines questions d’entrevue pertinentes, comme « Pourquoi désirez-vous travailler pour nous? », « Qu’est-ce qui vous attire dans ce poste? », « Pourquoi pensez-vous être le bon candidat pour ce poste? », « Que connaissez-vous de notre entreprise? », « Que savez-vous sur nos principaux concurrents? » ou « Que pensez-vous de nos produits ou services? ».

Le jour de l’entrevue

  1. En raison de votre nature introvertie, parler de la pluie et du beau temps n’est pas du tout votre tasse de thé, surtout quand vous ne connaissez pas très bien votre interlocuteur. Pourtant, durant les premières minutes de l’entrevue, le recruteur va avoir tendance à discuter avec vous de détails qui n’ont rien à voir avec le poste que vous convoitez. Vous devez donc vous exercer à mener une discussion anodine avec une personne de confiance. C’est aussi simple que cela. Si vous êtes un visuel, prenez le temps d’écrire les réponses aux questions qui pourraient vous êtes posées et exercez-vous à y répondre jusqu’à ce que vous vous sentiez moins nerveux.

Voici une liste de questions qui sont très souvent posées aux candidats en guise de brise-glace :

« Avez-vous eu du mal à trouver notre bureau/usine? »

« Comment a été la circulation? »

« Que pensez-vous de notre bureau/usine? »

« Que pensez-vous du temps qu’il fait? »

« J’ai remarqué que vous lisiez (titre du journal, de la revue ou du livre). Pourquoi avoir opté pour ce choix? »

Certaines de ces questions peuvent vous rendre mal à l’aise ou vous dérouter. Ne vous inquiétez pas trop; la personne qui vous interviewe essaie seulement de voir comment vous réagissez à des questions anodines. Restez positif et bref dans vos réponses sans oublier la courtoisie et la retenue. N’oubliez pas de respirer profondément, mais discrètement avant de répondre. Si vous êtes trop nerveux, vous aurez tendance à parler trop vite ou à bégayer.

  1. Bien avant le jour de l’entrevue, faites en sorte de vous rendre sur les lieux où se tiendra la rencontre. Évaluez le temps dont vous aurez besoin pour arriver un peu à l’avance (au moins 30 minutes), car vous ne voulez surtout pas vous stresser en raison d’imprévus liés à la circulation ou à la météo. Écoutez de la musique, promenez-vous dans le quartier, asseyez-vous sur un banc au parc et méditez, entrez dans un café pour manger une bouchée ou boire quelque chose que vous aimez; l’important est de déterminer ce qui vous aidera à faire baisser votre niveau de stress et votre nervosité.
  1. Notez dans un petit carnet les principaux éléments dont vous aimeriez parler lors de l’entrevue et apportez vos notes avec vous le jour « J ». Une amie, qui est une grande introvertie, a minutieusement préparé un portfolio « blindé », rempli de preuves de ses succès et de ses réalisations professionnelles. Le jour de l’entrevue, elle a sorti son portfolio et n’a pas hésité à le consulter afin de ne pas oublier des points importants dont elle voulait parler. Conséquemment, elle s’est sentie en contrôle de la situation lors de l’entretien, est restée concentrée et calme et a obtenu le poste.
  1. Choisissez des vêtements dans lesquels vous vous sentez bien et à l’aise. Durant l’entrevue, vous serez assis durant au moins une heure. Vos vêtements doivent vous permettre de bouger aisément et d’être confortable dans une position assise. « Testez » plusieurs tenues avant l’entrevue et demandez l’avis de votre conjoint(e) ou d’une amie.
  2. Albert Mehrabian, professeur émérite de psychologie à l’Université de Californie (Los Angeles), a estimé que 55 % d’un message est transmis par le langage corporel, le ton de la voix y contribuant pour 38 %, tandis que les mots ne comptent que pour 7 %* (source : http://www.monemploi.com/). Il n’est donc pas étonnant que le recruteur observe votre langage non verbal pour se faire une meilleure idée de la personne que vous êtes. Faites donc attention à la manière dont vous regardez votre interlocuteur. Maintenez le contact visuel lorsque vous lui parlez. Si vous êtes trop mal à l’aise de garder un contact visuel prolongé, fixez-le entre les sourcils. Souvenez-vous de ces quelques points importants, et, s’il le faut, notez-les dans un petit carnet, et consultez-les de temps à autre :

*Poignée de main franche et maîtrisée.

*Posture et démarche droite.

*Tête droite, épaules dégagées, dos droit, ventre rentré.

*Sourire sincère et à propos.

*Ton de voix dynamique, voire enjoué selon les circonstances.