Leadership et maternitéLeadership et maternité sont deux mondes en apparence sans lien l’un avec l’autre, n’est-ce pas? Je peux vous assurer que la venue de mes deux enfants, Iris et Noa, a fait de moi un meilleur leader. Voici comment.

*Motiver et inspirer

Des études indiquent qu’en contexte de leadership aussi bien qu’en celui de la vie de famille, le renforcement positif est ce qui fonctionne vraiment. La méthode du bâton et de la carotte n’est plus un bon moyen pour inspirer et motiver les employés ou les enfants. Un leader doit comprendre ce qui motive réellement ses employés afin que ceux-ci restent centrés sur leurs objectifs et qu’ils aient envie de le « suivre ». En ce qui a trait à mes enfants, si je veux qu’ils fassent ce que je leur demande, je dois d’abord « remplir leurs réservoirs » d’amour et de sécurité, et développer leurs sentiments d’appartenance et d’inclusion. Je me fais également un devoir de les faire parler de leurs bons coups (de ce dont ils sont fiers) et des aspects qui méritent d’être soulignés et valorisés.

*L’importance de la confiance et de l’intégrité

Un leader n’est inspirant que si ses employés savent, hors de tout doute, qu’il fera tout ce qu’il peut pour les soutenir. Ils doivent sentir qu’il est émotivement stable, posé, digne de confiance, honnête et qu’il agira avec intégrité, quelle que soit la situation. Nos enfants ont ces mêmes attentes envers nous, leurs parents. Si je veux que ma fille me fasse confiance, je dois d’abord démontrer que je suis digne de sa confiance. Elle doit sentir que je suis là pour l’aider à réaliser ce qu’elle désire réaliser tout en croyant que j’ai à cœur son bien-être, son bonheur et sa réussite.

*L’indispensable intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle est une compétence très importante qu’un leader et qu’un parent gagnent à développer. Ils doivent comprendre et savoir gérer leurs propres émotions et celles des autres s’ils veulent avoir une bonne influence sur ceux qui les entourent. Un leader qui est colérique, tyrannique et imprévisible instaurera un mauvais climat de travail au sein de son équipe, et les employés verront leur motivation et leur productivité baisser en raison de cette triste réalité. La même situation se produit dans une famille. Si je veux que mon fils tienne compte de mes émotions lorsque je suis irritée ou fatiguée, je dois en faire autant, c’est-à-dire reconnaître qu’il est fatigué ou ennuyé et lui permettre de se reposer, ou même de jouer un peu plus, afin qu’il puisse se détendre et mettre de côté ses petits tracas.

*L’authenticité, encore et toujours

L’expression des valeurs a une grande incidence sur ceux qui en sont témoins, que l’on soit leader ou parent. Si vous n’agissez pas en adéquation avec vos valeurs (au travail et dans la vie privée), vos comportements ne seront pas conséquents. Si vous n’êtes pas authentique, il vous sera difficile de goûter au bonheur et à l’épanouissement, et d’en profiter. Derrière une apparence où transparaît la réussite sociale ou professionnelle, vous ne vous sentirez pas « gagnant ». À titre de parents, nous devons accorder une grande importance à l’authenticité. Nos enfants observent nos faits et gestes et détectent très rapidement les incohérences, même s’ils ne savent pas les expliquer clairement. Étant très consciente de l’importance de cet aspect, je me fais un devoir de revisiter régulièrement mes valeurs et de les mettre à l’honneur dans mon rôle de mère de même que dans les autres aspects de ma vie. Par exemple, l’une de mes valeurs fondamentales est la famille. Toutes les décisions que je prends (dans ma vie personnelle et professionnelle) vont honorer cette valeur essentielle à mon bonheur et à mon épanouissement. Pour illustrer mes propos, les fins de semaine sont sacrées, et je les consacre à mon mari et à mes enfants. Nous nous adonnons à des activités qui nous ressourcent et qui resserrent nos liens (promenades dans la nature, natation, visites à la bibliothèque, etc.)

Vous avez aimé l’article? Merci de le partager sur vos réseaux sociaux ou de le transmettre à une amie ou à une connaissance.

À vous la parole maintenant. Comment vos enfants vous ont-ils permis de devenir un meilleur leader? Votre histoire mérite d’être connue, car nous pouvons tous être touchés par le vécu d’une personne.

J’ai hâte de lire votre témoignage.

Inès