Osez sortir de votre zone de confortEn quelques mots simples, la zone de confort renvoie à un état dans lequel vous vous sentez en sécurité et en pleine maîtrise de vos compétences. Vous êtes parfaitement à l’aise d’accomplir les tâches qui vous incombent, tellement à l’aise que vous pourriez y arriver les yeux fermés. Je blague un peu, bien entendu. Voyez-vous, la zone de confort a ses avantages. Par exemple, le fait de bien accomplir votre travail et même d’y exceller peut vous hisser au rang d’experte dans votre domaine et vous amener à servir de mentor à plusieurs jeunes novices qui rêvent d’accéder à votre niveau de connaissances et d’expertise et, ultimement, à votre notoriété.

Le problème avec la zone de confort, est qu’elle peut devenir une prison dorée d’où vous ne voudrez pas sortir, parce ce qu’elle est devenue un cocon protecteur et que vous n’aurez pas envie de prendre des risques inutiles et de vous retrouver en situation de vulnérabilité. Ce qui risque d’arriver alors, c’est de voir votre capacité à innover et à créer se faner. Et si votre vie professionnelle ronronne, ce n’est pas un bon signe. Que faire alors?

Je vous propose un exercice. Prenez une feuille sur laquelle vous noterez :

Les nouveaux projets que vous aimeriez entreprendre;

Les tâches qui vous attirent et qui ne font pas partie de la description de vos tâches;

La personne qui vous inspire le plus et les compétences que cette personne a acquises et que vous aimeriez développer à votre tour;

Un ou plusieurs aspects de votre travail que vous aimeriez changer;

Vos compétences, aptitudes et forces (servez-vous de résultats de tests psychométriques ou d’évaluations 360o, le cas échéant);

À partir de vos réponses, fixez-vous des objectifs réalistes et stimulants, et s’il le faut, trouvez la bonne personne (coach ou mentor) qui vous accompagnera, vous stimulera et vous servira de guide afin que vous puissiez les réaliser. J’ai la ferme conviction que personne n’a atteint l’excellence sans l’aide de quelqu’un.

Avant de terminer, permettez-moi de vous raconter comment je suis sortie de ma zone de confort. Depuis très longtemps, je caresse le rêve de donner des conférences et des formations sur des sujets qui intéressent ma clientèle cible. Cependant, je ne me sentais pas à la hauteur, et l’idée de parler en public me rebutait, à tel point que j’avais peur de ne plus me souvenir de mon texte et donc de me ridiculiser.

En juin 2012, j’ai décidé de m’inscrire à un club Toastmasters International, où l’on apprend et peaufine l’art de parler en public. Je ne vous raconte pas la première fois où j’ai prononcé mon premier discours, le Brise-glace (discours pendant lequel il fallait que je parle de moi en moins de six minutes!). Je n’étais plus du tout dans ma zone de confort. En fait, j’étais dans l’inconfort total, le doute, la vulnérabilité et la peur. J’ai vite choisi un mentor au sein de ce groupe Toastmasters. Celui-ci m’a prodigué de précieux conseils. Il relisait les discours que je rédigeais, me faisait des suggestions concernant le ton, le débit et le volume de ma voix, corrigeait ma posture et mes gestes. Bref, tout était passé au peigne fin.

Aujourd’hui, presque deux ans après mon inscription chez Toastmasters, je vous avoue que je suis assez à l’aise de parler en public. J’y prends même un plaisir fou. En effet, j’ai osé donner, au mois d’octobre 2013, deux conférences de quatre-vingt-dix minutes sur la vulnérabilité et le leadership que j’ai créées et animées avec mon collègue coach Richard La Rue. Ces conférences ont été prononcées dans le cadre du congrès annuel des coachs d’ICF Québec. J’ai aussi participé à plusieurs concours du « meilleur discours » et de la « meilleure improvisation » au sein du club Toastmasters auquel j’appartiens et, à ma grande surprise, j’ai remporté plusieurs prix.

Si je n’avais pas décidé de sortir de ma zone de confort et de repousser mes limites, je n’aurais jamais découvert que j’avais en moi ces talents « cachés ». Suis-je heureuse maintenant d’avoir eu le courage de faire éclater la bulle de ma zone de confort? Absolument! Maintenant, ma mission consiste à aider mes clientes à sortir de leur zone de confort afin qu’elles s’épanouissent dans leur carrière et réussissent dans toutes les sphères de leur vie.

À vous la parole maintenant. De quelle manière cet article vous interpelle-t-il? À la suite de sa lecture, quels changements aurez-vous envie d’apporter à vos objectifs personnels ou professionnels? Quels moyens allez-vous prendre pour réaliser ce qui vous tient le plus à cœur et pour, finalement, vous épanouir dans toutes les sphères de votre vie?

Bonne réflexion! J’ai hâte de vous lire.

Inès